Logo Logo
Cookiebot

Le RGPD de l'UE et le CCPA de Californie régissent la manière dont votre site web est autorisé à traiter les données personnelles des utilisateurs.

Essayez gratuitement notre scan de site web pour voir comment votre site web assure le suivi et le traitement des informations personnelles.

Google va mettre fin aux cookies tiers dans Chrome d'ici 2022.

Publié le 8 octobre 2020.


Google a annoncé début 2020 qu'il mettrait fin à l'utilisation de cookies tiers dans Chrome avant 2022, rejoignant ainsi une liste croissante de navigateurs web abandonnant la fameuse technologie de suivi.

Mais la fin des cookies tiers ne signifie pas la fin du suivi en ligne – et la nécessité d'un véritable consentement de l'utilisateur final pour traiter les données personnelles persistera longtemps après la fin des cookies tiers et des technologies qui les remplaceront.

Dans ce blog, nous examinons les implications de la fin des cookies tiers dans Chrome, les malentendus et les raisons pour lesquelles le consentement est la solution pour un suivi en ligne conforme aujourd'hui et à l'avenir.


Résumé rapide


Google met fin les cookies tiers dans Chrome : ce que cela signifie

Soyons très clairs : la fin des cookies tiers n'est pas la fin du suivi.

Google mettant fin à la prise en charge des cookies tiers par Chrome n'est pas non plus la fin du suivi dans Chrome.

Les cookies tiers sont loin d'être la seule technologie utilisée aujourd'hui pour le suivi persistant et omniprésent des utilisateurs sur Internet, et ce ne sera pas non plus la dernière.

Les technologies existantes qui permettent de suivre les utilisateurs tout comme les cookies tiers comprennent –

D'autres navigateurs (comme Safari) bloquent les cookies tiers depuis des années, et nous avons constaté à plusieurs reprises que les traceurs ont simplement recours à des solutions de contournement, à d'autres méthodes et à de nouvelles technologies qui leur permettent de suivre les utilisateurs de la même manière.

Le rapport accablant de Cookiebot sur le suivi par des tiers sur les sites web des gouvernements et des services de santé de l'UE à partir de 2019 a révélé que Facebook a contourné les cookies tiers en utilisant à la place des cookies de première partie combinés à un traceur de pixels pour assurer une surveillance continue et non consentie des citoyens de l'UE.

Les cookies de première partie continueront à fonctionner par défaut dans les navigateurs qui bloquent les cookies tiers (également dans Google Chrome), et ils continueront à nécessiter un consentement dans la plupart des cas, sauf si l'objectif d'un cookie est « strictement nécessaire » au fonctionnement de base d'un site web.

Le projet de Google d'éliminer progressivement les cookies tiers dans Chrome s'inscrit dans une stratégie plus large de création d'un « bac à sable » de la vie privée avec des normes ouvertes pour suivre les utilisateurs tout en protégeant leur vie privée (par exemple par le biais de nouvelles API de navigateur comme les « trust tokens » ou « jetons de confiance »).



Les cookies tiers dans Chrome sont progressivement supprimés par Google.

Les technologies de suivi évoluent, mais les lois sur la protection des données exigent la même chose : le consentement de l'utilisateur.

Certaines de ces nouvelles normes pourraient très bien finir par renforcer le suivi, puisque les nouvelles technologies (comme les trust tokens) garantiront un niveau de certitude encore plus élevé en ce qui concerne la ré-identification des utilisateurs. Elles ne régleront donc que les problèmes de précision du suivi et de fraude publicitaire par des robots qui restent aujourd'hui deux challenges majeurs pour le secteur AdTech.

Même s'ils pourraient remplacer les cookies tiers dans Chrome, les trust tokens n'existeront pas dans le néant.

Il existe de nombreux moyens pour les traceurs de déterminer l'identité d'un utilisateur sur différents sites, ce qui signifie que si Chrome et d'autres navigateurs ne cessent pas non seulement de prendre en charge les cookies tiers, mais aussi tout autre type de techniques de traçage similaires, les trust tokens ne fourniront très probablement pas un niveau plus élevé de protection de la vie privée et ne profiteront qu'au secteur AdTech lui-même.

Consentement – aujourd’hui et à l'avenir

C'est pourquoi le consentement reste l'exigence centrale des principales lois sur la protection des données dans le monde, menées par le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'UE et reflétées dans les lois émergentes comme la LGPD au Brésil.

La fin des cookies tiers ne signifie pas non plus la fin du consentement.

Au contraire, votre site web devra toujours demander et obtenir le consentement explicite des utilisateurs avant d'autoriser le stockage de données, sur le navigateur d'un utilisateur, quelle que soit la technologie utilisée, qu'il s'agisse de cookies tiers, de stockage local ou de trust tokens.

Votre site web devra toujours informer ses utilisateurs finaux sur la technologie que vous utilisez pour collecter des données personnelles, y compris son fournisseur, sa finalité et sa durée, documenter en toute sécurité les consentements obtenus et les renouveler au moins une fois par an.

Le consentement est la plateforme de suivi conforme, aujourd'hui et à l'avenir.

Le consentement reste non seulement fondamental pour la plupart des lois sur la protection des données, mais il devient également de plus en plus central pour le secteur AdTech lui-même – un mouvement renforcé par le lancement, en septembre 2020, du mode consentement de Google qui permet aux sites web d'utiliser tous les services de Google sur la base du consentement de leurs utilisateurs finaux – en équilibrant ainsi la conformité et le suivi sur la base du consentement.

Le mode consentement de Google est un signal clair de l'intention de l'une des plus grandes entreprises technologiques du monde de faire évoluer le secteur AdTech dans le sens du consentement, et de trouver un équilibre entre la publicité en ligne et la protection des données.

Ainsi, alors que les cookies tiers dans Chrome pourraient disparaître d'ici quelques années, le consentement est sur le point d'occuper le devant de la scène, chez Google et ailleurs, en s'intégrant encore plus étroitement et de manière plus transparente aux technologies de suivi de demain et dans le secteur AdTech lui-même.

Cookiebot sera-t-il toujours nécessaire dans deux ans ?


Simplement : Oui, bien sûr.

Cookiebot est une plateforme de gestion des consentements (CMP) qui – malgré son nom – gère les consentements des utilisateurs pour le traitement des données personnelles par le biais de myriades de technologies, y compris, mais sans s'y limiter, les cookies tiers !

Les cookies sont simplement le nom le plus connu pour parler d’une petite partie des technologies disponibles aujourd'hui pour le suivi et la surveillance des utilisateurs en ligne. La plupart de ces technologies sont déjà détectées par Cookiebot, qui en prend le contrôle total pour garantir un consentement véritable et transparent des utilisateurs de votre site web.

Google Chrome met fin aux cookies tiers.

Toute technologie de suivi (comme les cookies tiers) collectant des données personnelles n'est légale que si vous avez obtenu le consentement préalable de vos utilisateurs finaux.

Aujourd'hui, Cookiebot scanne, détecte et contrôle tous les types de stockage local, IndexedDB, balises à ultrasons, pixels invisibles, stockage isolé Silverlight, stockage local HTML5 et de nombreuses autres technologies de suivi utilisées sur Internet.

À l'avenir, sans cookies tiers, Cookiebot détectera toujours toute autre technologie utilisée pour collecter des données personnelles des utilisateurs finaux, par exemple les API de navigateur proposées par Google pour la mesure de la conversion, le re-marketing et les enchères publicitaires en temps réel.

La plateforme de gestion des consentements de Cookiebot, leader mondial, fonctionne en simulant l'interaction de plusieurs utilisateurs avec votre site web (c.à.d. cliquer, faire défiler et faire tout ce qu'un être humain ferait sur un site) afin d'activer tous les cookies et les traceurs en fonctionnement.

Les cookies tiers dans Chrome prendront fin d'ici 2022.

Le bandeau de consentement de Cookiebot qui offre une transparence et un contrôle total de toutes les technologies de traçage.

Cookiebot bloque alors tous les traceurs et présente à vos utilisateurs finaux un bandeau de consentement simple et directe qui les informe de manière granulaire et détaillée de toutes les informations importantes telles que le fournisseur, l'objectif et la durée des technologies de suivi en place sur le site web.

Cookiebot permet de se conformer aux lois sur la protection des données telles que le RGPD de l'UE, le CCPA de Californie, la LGPD du Brésil et bien d'autres encore.

Essayez Cookiebot gratuitement pendant 30 jours… ou pour toujours si vous avez un petit site web.

Scannez gratuitement votre site web pour savoir quelles sont les technologies de suivi utilisées

Démarrez avec le mode consentement de Google


Cookiebot garantit le consentement même après la fin des cookies tiers.

La suppression progressive des cookies tiers de Google Chrome


Examinons de plus près les cookies tiers en général, la décision de Google de mettre fin aux cookies tiers dans Chrome dans le cadre de son initiative plus large « Privacy Sandbox », ainsi que les raisons pour lesquelles le consentement devient difficile à ignorer pour le secteur AdTech en général.

Les cookies tiers, quel est le problème ?

Les cookies tiers sont l'une des nombreuses technologies de suivi fournies par un tiers – souvent par une société AdTech comme Google – que vous utilisez sur votre site web pour profiter des solutions d'analyse, des plateformes de marketing et des intégrations de réseaux sociaux.

Cependant, les cookies tiers ne servent pas seulement à vous et à votre site web, ils servent également à leurs fournisseurs, et le secteur AdTech dans son ensemble tourne autour de la collecte massive de données, du profilage et des enchères en temps réel.

En échange de services d'optimisation sur votre site web, de nombreux cookies tiers vont accumuler d'énormes quantités de données personnelles de vos utilisateurs qui sont ensuite envoyées, échangées et vendues dans les industries de la publicité en ligne.

Les types de données personnelles que les cookies tiers récoltent vont des adresses IP individuelles, des recherches sensibles et de l'historique de navigation, des détails spécifiques sur les appareils, aux informations privées sur la santé, la sexualité, la famille, les convictions politiques, les croyances religieuses et bien plus encore.

La fin des cookies tiers dans Chrome n'est pas la fin du consentement.

Les cookies tiers, une des nombreuses technologies de suivi, forment les chaînes d'approvisionnement d'une industrie publicitaire géante qui commence sur votre site web, avec vos utilisateurs et leurs données privées.

Le problème avec les cookies tiers n'est pas seulement la quantité de données personnelles qu'ils collectent, ou la nature sensible de ces données – c'est aussi que toutes les données que les cookies tiers collectent peuvent être rassemblées pour créer de vastes profils d'utilisateurs constitués de milliers et de milliers de points de données (vos recherches sur Google au cours des cinq dernières années, vos transactions par carte de crédit, votre profil sur des applications de rencontre, etc.).

Ces profils permettent de tirer des conclusions sur la personnalité et la vie des utilisateurs, de prédire leur mode de vie et des situations de vie qui peuvent être vendues aux annonceurs qui, à leur tour, cibleront leurs annonces individuellement.

Les cookies tiers fournissent ces données brutes et qui portent atteinte à la vie privée, à un secteur AdTech qui se fonde sur ces déductions pour prédire le comportement des utilisateurs, que les annonceurs paient chaque jour dans le cadre d'enchères en temps réel qui constituent le mécanisme de présentation des publicités personnalisées aux utilisateurs sur votre site web.

Les cookies tiers sont scannés et contrôlés par Cookiebot pour vérifier leur conformité.

Cookies tiers scannés, détectés et contrôlés par le scanner inégalé de Cookiebot sur un site web.

Cookiebot travaille depuis 2012 pour lutter contre le suivi omniprésent et non consenti des internautes par des tiers. Notre plateforme de gestion des consentements établit un équilibre sur votre site web afin que vous puissiez utiliser des cookies tiers pour effectuer des analyses et du marketing, mais en confiant d'abord à vos utilisateurs un choix réel et transparent de consentement – comme l’exige le RGPD.

Scannez votre site web pour voir quels sont les cookies et les traceurs en fonctionnement

Essayez Cookiebot gratuitement pendant 30 jours… ou pour toujours si vous avez un petit site web.

Le Privacy Sandbox de Google et les cookies tiers dans Chrome

En janvier 2020, Google a publié un article de blog annonçant que Chrome supprimerait progressivement la prise en charge des cookies tiers dans le navigateur dans un délai de deux ans, en commençant par des essais sur la mesure de la conversion et la personnalisation d'ici la fin 2020.

Cette annonce a fait la une des journaux sur Internet et a suscité un débat sur ce qui se passerait après la fin des cookies tiers et sur ce qui les remplacerait.

Google n'est pas le premier à s'éloigner des cookies tiers, Safari et Brave les bloquent tous deux depuis des années, tandis que les grands éditeurs et les médias, comme le New York Times, sont également en train de s'éloigner complètement des données publicitaires de tiers.

Mais la décision de Google de supprimer progressivement le support des cookies tiers de Chrome s'inscrit dans le cadre d'un « Privacy Sandbox » plus vaste lancé en août 2019 – une série d'initiatives visant à « développer un ensemble de normes ouvertes pour améliorer fondamentalement la vie privée sur le web ».

Cependant, l'initiative de Google de supprimer les cookies tiers dans Chrome s'est heurtée à la résistance du secteur AdTech, notamment des spécialistes du marketing et des agences de publicité, qui craignent que l'arrêt général des cookies tiers ne nuise à l'économie d'Internet et en particulier aux start-ups. Ils demandent instamment à Google de maintenir les cookies tiers en activité jusqu'à ce que des solutions de rechange éprouvées soient mises en place.

Cookiebot détecte et contrôle tous les cookies et les technologies de suivi de votre site web.

Les cookies tiers sont remplacés par de nouvelles technologies qui ont intégré la protection de la vie privée dès leur conception.

Les initiatives de Google en matière de protection de la vie privée se concentrent sur :

Certaines de ces initiatives ont déjà pris une forme concrète, comme le mode consentement de Google lancé en septembre 2020 qui permet aux sites web de collecter des données agrégées et non identifiables ainsi que d'afficher des publicités contextuelles, si les utilisateurs finaux choisissent de ne pas donner leur consentement aux cookies statistiques et aux cookies marketing.

Cookiebot est l'une des quelques plateformes de gestion des consentements sélectionnées par Google pour collaborer au mode consentement de Google.

Cookiebot s'intègre parfaitement au mode consentement de Google et fait de la conformité et de l'optimisation une solution tout-en-un facile pour votre site web.

Lancez-vous avec le mode consentement de Google

Essayez Cookiebot gratuitement pendant 30 jours… ou pour toujours si vous avez un petit site web.

En savoir plus sur les détails du Privacy Sandbox de Google

API trust token

L'une des initiatives de Google consiste à remplacer les cookies tiers dans Chrome par des « trust tokens ».

L'API trust token de Google remplacerait les cookies tiers dans Chrome par des « jetons » non personnalisés et signés par un système de cryptographie pour authentifier un utilisateur.

Les sites web peuvent « dépenser » des trust tokens pour déterminer si un utilisateur est réel ou s'il s'agit d'un robot, ce qui garantit un niveau de certitude bien plus élevé aux annonceurs lors de la ré-identification des utilisateurs, mais aussi un niveau de confidentialité plus élevé pour l'utilisateur individuel, qui ne sera pas suivi jusqu'au niveau de détail des cookies décrit ci-dessus, qui peut être extrêmement préjudiciable à la vie privée.

L'API trust token permettrait aux sites web et aux annonceurs de ne connaître les utilisateurs que jusqu'à un certain niveau et de bloquer les tentatives de suivi des utilisateurs à un niveau individuel, contrairement aux cookies tiers de Google à l’heure actuelle.

Toutefois, la proposition de Google concernant les trust tokens signifie toujours que les utilisateurs devront fournir des données personnelles en combinaison avec d'autres API dans le Privacy Sandbox qui place les utilisateurs dans des groupes cibles d'annonces agrégées, ce qui nécessite le traitement de données personnelles.

Ces groupes sont en général basés sur le même principe que le système actuel d'enchères en temps réel (RTB pour Real Time Bidding), où les annonceurs font des offres sur l'affichage d'une publicité à un visiteur du site web en fonction d'un profil de suivi plaçant l'utilisateur dans des groupes d'intérêts et de sujets spécifiques.

Les API Privacy Sandbox utiliseront des groupes similaires, mais ils seront stockés sur le navigateur et non par une société tierce.

Néanmoins, le placement des utilisateurs dans un certain groupe révélera probablement des détails personnels qui peuvent être liés au profil d'authentification de votre navigateur, soit directement, soit par déduction, ce qui nécessite un consentement.

Ces groupes d'intérêts du Privacy Sandbox n'ont pas encore été définis mais pourraient par exemple révéler des informations sur votre santé, votre orientation sexuelle, vos croyances religieuses – toutes informations considérées comme des données personnelles sensibles selon le RGPD.

Cela pourrait se produire même lorsque les utilisateurs sont uniquement placés dans un groupe d'intérêts agrégé.

Tout ce qui concerne les adresses IP, les e-mails et les détails des appareils pourrait encore être collecté et traité par le biais des trust tokens, ce qui signifie que, conformément à la plupart des principales lois sur la protection des données dans le monde, vous devriez toujours obtenir le consentement explicite des utilisateurs avant de les employer sur votre site web.

Les API Privacy Sandbow de Google en sont à un stade de développement précoce et sont confrontées à des problèmes fondamentaux qui doivent encore être résolus, car de nombreuses solutions de contournement existent encore à ce stade, par exemple les réseaux publicitaires peuvent encore corréler les demandes d'un même utilisateur, et le réseau publicitaire de l'éditeur peut savoir à quel groupe d'intérêts l'annonce gagnante était destinée si le réseau publicitaire de l'annonceur coopère avec lui.

Pourquoi le consentement est là pour rester


L'idée de base selon laquelle une personne en ligne peut dire « oui » ou « non » à des étrangers qui veulent collecter leurs données personnelles est simple et puissante.

Le consentement est au cœur même de la plus importante loi sur la protection des données au monde, le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'UE, et il se répand rapidement dans le monde entier, notamment au Brésil, en Thaïlande, à Singapour, en Afrique du Sud et dans bien d'autres pays.

Consentez avec Cookiebot pour une conformité totale au RGPD.

Une idée simple, pratique, mais puissante : le consentement de l'utilisateur final

Le consentement est une idée si puissante que Google – la plus grande entreprise technologique du monde – a pris un virage décisif dans ce sens avec le mode consentement de Google, l'installant comme un moteur essentiel dans le fonctionnement de tous leurs services.

Le mode consentement de Google est une indication claire que l'industrie AdTech dans son ensemble voit le consentement et réalise qu'il n'est pas quelque chose à ignorer.

Cookiebot accueille favorablement les nouvelles méthodes de suivi en ligne, moins nocives, qui peuvent aider à équilibrer la confidentialité des données et la publicité en ligne basée sur le consentement.

Depuis 2012, Cookiebot s'efforce de trouver un équilibre entre la vie privée de l'utilisateur final et le secteur AdTech qui permet d'offrir les contenus gratuits qui ont défini Internet tel que nous le connaissons. Nous continuerons à assurer une transparence totale grâce à une technologie d'analyse inégalée et à une véritable gestion du consentement de l'utilisateur final dès maintenant, après les cookies, et quoi qu'il arrive ensuite.

Essayez Cookiebot gratuitement pendant 30 jours… ou pour toujours si vous avez un petit site web.

Scannez gratuitement votre site web pour voir quelles sont les technologies de suivi en vigueur

Lancez-vous avec le mode consentement de Google

En savoir plus sur les cookies tiers et leur suivi

FAQ


Est-ce la fin des cookies tiers dans Chrome ?

Oui, les cookies tiers sont en train de disparaître. De nombreux navigateurs les bloquent depuis des années et Google Chrome cessera de prendre en charge les cookies tiers d'ici 2022, dans le cadre de sa stratégie Privacy Sandbox. Le mode consentement de Google a été lancé en septembre 2020 et permet à votre site web d'exécuter tous les services Google sur la base du consentement de l'utilisateur final.

En savoir plus sur le mode consentement de Google

Mon site web utilise-t-il des cookies tiers ?

Très probablement oui. Si vous utilisez un programme d'analyse, une plateforme de marketing ou une intégration de réseaux sociaux de grandes entreprises technologiques, telles que Facebook ou Google, des cookies tiers seront utilisés sur votre site web, collectant des données personnelles de vos utilisateurs lorsqu'ils visitent votre domaine.

En savoir plus sur le fonctionnement du suivi sur les sites web

Les cookies tiers sont-ils légaux ?

Les cookies tiers, dans Chrome et partout ailleurs, collectent des données personnelles de vos utilisateurs finaux, ce qui signifie que leur utilisation n'est légale que si vous avez demandé et obtenu le consentement préalable et explicite de vos utilisateurs à cet effet. Le règlement général sur la protection des données de l'UE vous oblige à informer les utilisateurs des cookies et des traceurs, de leur fournisseur, de leur but et de leur durée, ainsi qu'à documenter tous les consentements obtenus.

En savoir plus sur le RGPD et le consentement aux cookies

Comment puis-je rendre mon site web conforme au RGPD ?

L'utilisation d'une plateforme de gestion des consentements garantit que votre site web détecte et contrôle tous les cookies et les traceurs, assure la transparence et offre un choix de consentement véritable à ses utilisateurs finaux avant de collecter et de traiter leurs données personnelles.

Essayez Cookiebot gratuitement pendant 30 jours… ou pour toujours si vous avez un petit site web.

Ressources


Annonce : Google met fin aux cookies tiers dans Chrome (en anglais)

Rapport Cookiebot sur le suivi des sites gouvernementaux et de santé de l'UE par des tiers

Comment les sites web suivent-ils les utilisateurs ? Technologies et méthodes

Qu'est-ce que le Real Time Bidding et comment fonctionne-t-il ? (en anglais)

Les trust tokens de Google pour remplacer les cookies tiers dans Chrome (en anglais)

Le RGPD et le consentement aux cookies

Noveau mode de consentement Google 

Cookiebot intégre parfaitement avec le nouveau Google Consent Mode.

Rendez l'utilisation des cookies et du suivi en ligne sur votre site conforme dès aujourd'hui

Faites un essai gratuit